Les vaccinations pour le chat

Pourquoi vacciner mon chat ?

Il est indispensable de vacciner votre chat et de faire les rappels même si votre chat ne sort pas de chez vous.

La vaccination se pratique sur les chatons en général à partir de 8 ou 10 semaines pour la primo vaccination. Le chaton ne doit pas sortir avant d’avoir reçu ses premiers vaccins et rappels.

Les chats peuvent être vaccinés contre le typhus du chat et le coryza (les 2 vaccins de base), la leucose féline et la rage.

La France est maintenant déclarée indemne de rage mais le vaccin reste indispensable si vous voulez voyager avec votre chat. La vaccination anti -rabique se fait à partir de 3 mois en une seule injection renouvelable une fois par an.

Le coryza et le typhus du chat sont des maladies très contagieuses (vous pouvez contaminer votre chat en les ramenant sous vos semelles), fréquentes et souvent mortelles.

D’où l’intérêt de ce duo de vaccins à renouveler chaque année ou tous les 2 ans si votre vétérinaire est d’accord, et ceci même si votre chat ne sort pas. Vaccination de base que nous donnons à tous les chats et chatons que nous proposons à l’adoption

Il n’existe pas de vaccin contre le FIV (sida du chat).

Nous rappelons que pour toutes nos adoptions tests, vaccins, stérilisation et identification sont effectués et inclus dans la participation financière que nous demandons pour chaque adoption d’un de nos protégés..

Les chats peuvent être vaccinés contre :

La leucose féline

La leucose féline est due à un virus appelé FeLV. Souvent comparé au SIDA chez l’homme, c’est une erreur. Le virus de la leucose féline ne se transmet pas à l’homme ni aux autres espèces animales.

Qu’est-ce que la leucose féline ? Quels sont les symptômes ?

La leucose est une maladie virale qui touche le plus souvent les chats adultes mais elle peut aussi être transmise aux chatons in-utéro.

Après la contamination du chat, il existe une période de latence (maladie silencieuse) pendant laquelle les virus se multiplient dans l’organisme. Cette phase peut durer plusieurs mois, voire plusieurs années avant que la maladie ne se déclare. Pendant cette phase, l’animal est dit séropositif pour le FeLV, mais ne présente aucun symptôme de la maladie. En revanche, étant porteur du virus, il est potentiellement contagieux.

En France 5 à 10% des chats seraient séropositifs pour le virus de la leucose Féline.

Quand la maladie se développe l’animal devient sensible à toutes sortes d’infections, car son système immunitaire fonctionne moins bien, on parle alors de maladies opportunistes. Le chat peut souffrir d’anémie, être contaminé par le typhus ou le coryza si ses vaccins ne sont pas à jour (maladies mortelles pour le chat en cas d’immuno-dépression liée à la contamination au FeLV).
D’où l’importance de continuer à vacciner un chat positif.

Chez un chat sain, ces mêmes infections opportunistes n’entraînent la plupart du temps aucune maladie (ou une forme très bénigne).

Il peut aussi souffrir d’infections respiratoires ou toutes sortes d’infections variées qui peuvent atteindre les yeux, les oreilles, l’appareil urinaire, le sang ou encore la peau… Qui peuvent dégénérer sur différents types de cancers.

Comment se transmet la leucose ?

La leucose se transmet uniquement par contact direct entre chats via les fluides corporels (sang, salive, urines…), par morsures ou in utéro de la mère vers les chatons.
Les chats les plus concernés par ce danger sont les chats qui qui sortent et qui peuvent être en contact avec d’autres chats à l’extérieur susceptibles d’être exposés au virus.

Comment soigner la leucose ?

Il n’existe à l’heure actuelle aucun traitement contre le virus de la leucose. Si votre chat est contaminé votre vétérinaire pourra traiter les maladies opportunistes au fur et à mesure qu’elles surviennent afin d’assurer le meilleur confort de vie possible pour votre animal. Mais la meilleure anticipation est la prévention avant contamination si votre chat est susceptible d’y être confronté.

Comment prévenir la leucose ?

Un vaccin très efficace existe contre la leucose. Nous ne le préconisons que si votre chat sort et se balade en extérieur et risque de croiser d’autres chats. Si c’est le cas nous recommandons donc vivement la vaccination compte tenu des forts risques de contagion et de l’absence de traitement.
Un chat qui ne vit qu’en intérieur n’en aura pas besoin.

Tous nos chats et chatons sont testés sur la Leucose Féline (test FeLV) avant toute adoption. Mais nous ne pratiquons pas le vaccin car majoritairement nos protégés n’ont pas d’accès extérieur ensuite.

Une première injection peut se faire pour le vaccin contre la Leucose Féline dès l’âge de 9 semaines, avec une 2ème injection 15 à 20 jours après la première et un rappel annuel.

Le Typhus du chat

Causes du typhus

Le typhus est une maladie virale extrêmement contagieuse et dangereuse, qui se transmet essentiellement par les selles et les urines. Donc si plusieurs chats utilisent la même litière, le risque de contamination est important. La transmission du typhus peut également se faire par contact direct avec des objets contaminés (gamelles, coussins…), par contact avec des humains qui ont touché un animal infecté ou encore simplement si vous ramenez le virus sous vos semelles ce qui est possible sans même que vous vous en rendiez compte.

Les chatons peuvent également contracter la maladie avant leur naissance, par voie fœtale.

D’où une contagion fulgurante souvent observée chez des animaux vivant en communauté. Il faut alors isoler au plus vite les individus malades et désinfecter l’environnement à l’eau de Javel.

Symptômes du typhus

Le typhus atteint préférentiellement les jeunes chats ou les chatons. Après un délai d’incubation de deux à sept jours le typhus peut se déclarer sous différentes formes :

  • La forme suraiguë (la plus violente). Elle frappe les tous jeunes chatons non vaccinés et les tue parfois en quelques heures sans pouvoir faire quoi que ce soit
  • La forme aiguë, qui frappe surtout les chatons et les jeunes adultes. L’animal est alors abattu, prostré et perd l’appétit. Puis de la fièvre ou tremblements, des nausées, des vomissements et des diarrhées hémorragiques qui provoquent une déshydratation plus ou moins importante. La guérison est possible en quelques semaines…
  • La forme subaiguë qui est la moins grave. Elle se traduit essentiellement par une diarrhée chronique. Souvent non-diagnostiquée dans ce cas, la maladie connaît alors un pronostic très favorable.

Traitements et prévention du typhus

Il n’existe pas de traitement spécifique contre cette maladie. Votre vétérinaire pourra seulement tenter de soigner votre chat avec des anti-vomitifs, des anti-diarrhéiques et des antibiotiques pour éviter les surinfections bactériennes. Il sera peut être nécessaire d’hospitaliser l’animal malade quelques jours pour le réhydrater et compléter son alimentation grâce à des perfusions.

Des mesures sanitaires sont également à mettre en oeuvre : mise en quarantaine, désinfection des objets, linges et vêtements contaminés …
Le traitement n’est pas toujours efficace et sachez que près de 90 % des chats non vaccinés meurent du typhus.

La meilleure prévention est de vacciner votre chat. La vaccination contre le virus du Typhus est possible dès l’âge de 2 mois et se pratique en deux injections avec un intervalle de 3 ou 4 semaines. Puis un rappel tous les un ou deux ans. Elle est sans risque et efficace à 100 %.

Tous nos chats et chatons sont proposés à l’adoption avec une primo-vaccination Typhus/Coryza.

Le Coryza

C’est LA maladie du chat. Une forme de grippe qu’ils se transmettent facilement car la maladie est extrêmement contagieuse.

Symptômes et modes de transmission du virus du Coryza

Le Coryza peut se transmettre à tout âge mais est particulièrement dangereux pour les chatons.  Entre félins nul besoin de contacts pour qu’ils soient contaminés. Le coryza (ou grippe du chat) se transmet le plus souvent d’un chat malade à un autre, via des petites gouttelettes remplies de germes pathogènes qui circulent dans l’air suite à un éternuement. 

Elle n’est pas contagieuse pour l’homme, mais la maladie peut se transmettre aussi en la rapportant vous même,  sur vos vêtements ou sous vos semelles chaussures notamment. Votre chat peut donc être concerné, même s’il ne sort jamais.

Les principaux symptômes sont des larmoiements, des éternuements, accompagnée de toux, d’une perte d’appétit et parfois d’ulcères sur la langue.

Prévention et vaccination contre le coryza

La vaccination reste la meilleure prévention contre le Coryza. Y compris si votre chat ne sort jamais de chez vous car nous le rappelons, la contamination par ce virus est possible à tout moment par de nombreux biais. Donc aucune raison valable pour ne pas faire ce vaccin (inclus dans les vaccinations des chatons et chats adoptés avec notre association).
Elle devra être faite le plus tôt possible, surtout si le chaton est destiné à sortir, et un rappel aura lieu tous les ans.

Quel traitement pour le coryza du chat ?

Le coryza est une maladie extrêmement dangereuse, surtout pour les chatons, et difficile à traiter. Le traitement sera onéreux et sans garantie de survie pour votre chat avec également de sérieux risques de complications si le vétérinaire arrive à le soigner.

Dans tous les cas, le système immunitaire s’en trouvera très affaibli et le chat pourrait mourir de la suite de ces complications ou d’autres maladies.

A noter qu’un chat ayant attrapé le coryza, même guéri, restera porteur du virus et pourra potentiellement contaminer les autres chats. C’est donc une véritable menace pour tous les chats.

Tous nos chats et chatons sont proposés à l’adoption avec une primo-vaccination Typhus/Coryza.

La rage

La rage est une maladie mortelle transmissible à l’homme. Elle fait donc l’objet d’une d’une surveillance sanitaire stricte. 

La vaccination contre la rage est obligatoire si vous voulez voyager à l’étranger avec votre chat. Elle ne l’est plus pour les pensions et centres de vacances en France mais certains peuvent l’exiger lors de votre séjour. Renseignez vous !

La rage est transmissible aux humains et une fois déclarée elle est toujours mortelle.
Tout chien ou chat incorrectement vacciné contre la rage, ayant été en contact avec un animal enragé sera euthanasié. Seuls les animaux identifiés et correctement vaccinés contre la rage peuvent être sauvés.

Pour être vacciné contre la rage, votre chat doit être identifié par tatouage ou par puce électronique et posséder un passeport européen.